L’intelligence émotionnelle

Rational vs Emotional concept.

Les émotions opposées à la raison ? 

La recherche a montré que loin d’être des parasites, les émotions éclairent la raison et offrent des informations utiles à la prise de décision . Mieux appréhender les émotions, les accueillir et les exprimer contribue à vivre plus sereinement, à interagir de façon plus fluide et ouverte avec son entourage, à identifier ses réels besoins et motivations, ainsi que ceux d’autrui.

La recherche scientifique 

Les sciences « affectives », nouvelle branche de la psychologie traitant spécifiquement des émotions, ont permis d’établir que les émotions jouaient un rôle dans la mémoire, la capacité d’attention, l’apprentissage, la prise de décision et les capacités à entrer en contact avec les autres.

Grâce au Professeur de neurologie portugais Antonio Damasio, on sait ce que des lésions du cerveau, privant l’individu de ses émotions, peut entraîner comme changements comportementaux.

Un homme qui avait subi un accident et souffert d’un endommagement de son cerveau adopta un comportement totalement modifié par la suite : il se montrait dorénavant dénué de sens moral, incapable de prendre des décisions et violent et grossier avec son entourage.

La partie lésée de son cerveau le privait dorénavant du bénéfice de ses émotions, et sa raison ne parvenait plus à guider ses faits et gestes.

Les émotions éclairent la raison

Sans que l’on s’en aperçoive, le corps envoie des signaux sur son état émotionnel. Savoir les repérer et les décoder permet de gagner à la fois en authenticité et en efficacité.

Les émotions apportent du sens aux expériences du quotidien, informent sur les événements traversés et influent sur la perception du monde. Accueillir sereinement les manifestations émotionnelles est un atout pour celui qui veut prendre les décisions les mieux éclairées.

Le concept de l’intelligence émotionnelle intelligence emotionnelle

Le concept a été introduit par les recherches de Salovey et Meyer, et proposé au grand public en 1995 par un journaliste, psychologue de formation : Daniel Goleman.

Il popularisa en effet les dernières découvertes dans un domaine assez révolutionnaire et a permis à l’intelligence émotionnelle d’acquérir enfin ses lettres de noblesse. Le Magazine Time y a consacré une de ses couvertures.

Les scientifiques, les coachs et les décideurs en entreprise (dirigeants, Ressources Humaines, managers) perçoivent à présent l’intérêt d’une telle intelligence, qui contribue à la performance au moins autant que l’intelligence rationnelle.

RETOUR

CONTACT