Les émotions, des signaux physiologiques.

9 octobre 2019

 

Médecin et neuroscientifique,

le Dr Alan Watkins est un spécialiste de la « performance humaine ». Ce scientifique anglais a la qualité de savoir vulgariser les concepts scientifiques les plus compliqués. Un régal, à la fois pour nous en entretien, mais aussi pour les 3,5 millions de personnes qui ont visionné son TedX « Why you feel what you feel » (Pourquoi vous ressentez ce que vous ressentez – Oxford, 2015).

Sachant cela, quoi de plus logique que de l’inviter à parler émotions avec nous ?

Son approche ?

La cohérence cardiaque. Il s’agit d’un état d’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel qui induit un recentrage, un ressourcement. La Cohérence Cardiaque est en effet physiologique, innée et programmée dans notre système nerveux autonome. Le travail de notre scientifique consiste à y parvenir et à l’exploiter.

Cependant, Alan Watkins nous explique que cet état n’est pas spontané : il doit être induit par une pratique volontaire qui peut être respiratoire, émotionnelle ou mentale. Des exercices qui peuvent s’avérer être de véritables « lifechanger ».

Son optimisme pour le potentiel des êtres humains ne faiblit jamais. Selon lui, nous pouvons tous nous améliorer. L’illustration de son propos ? « Pensez aux matières que vous avez abordées lors de vos études. Vous n’avez jamais persévéré et pourtant, qui dit que nous n’auriez pas pu en devenir expert ? »

Soit, je n’ai plus jamais fait de chimie depuis la terminale. Aujourd’hui je pourrais être une chimiste émérite mais je suis bien plus heureuse d’écrire cet article 😉 Blague à part, je comprends le propos : continuer d’apprendre et d’approfondir au lieu de passer son temps à aborder et découvrir. Une perspective enrichissante de la vie professionnelle.

L’intelligence émotionnelle

n’est pas un terme étranger pour notre anglais. Il connaît bien l’EQ-i dont il approuve l’efficacité. Cependant, là où nous parlons de compétences émotionnelles, Alan Watkins préfère parler de niveau d’intelligence émotionnelle et sociale.

Le neuroscientifique nous alerte sur

Le distinguo à faire entre émotions et sentiments.

Les émotions sont des signaux physiologiques qui se vivent dans l’instant alors que le sentiment est une représentation mentale de ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez une émotion. Il est le sous-produit de votre cerveau percevant et attribuant un sens à l’émotion. D’où la proposition d’une approche globale.

« J’ai vu tant de souffrances inutiles se produire à la suite de mauvaises décisions prises par des personnes bien intentionnées ». Alan Watkins et sa société, Complete Coherence, aide de nombreux dirigeants d’entreprise à travailler leur posture pour ne pas tomber dans le piège des décisions prises sous l’emprise de l’émotion.

 

Zina Mebkhout